Les progrès de la technologie ne cessent d’augmenter et de se répandre au sein des entreprises, les grandes marques Plantronics et Aastra ont décidé de mener une étude afin de savoir si l’usage du téléphone reste primordial dans les relations de travail. Entourée d’une multitude d’appareils High-tech, tels que les Smartphones avec leurs multiples applications et les ordinateurs,  la communication par la voix reste-t-elle dominante ?

Les résultats de cette étude montrent que 96% des sondés optent pour les appels vocaux en premier choix. La moitié d’entre eux utilisent le Smartphone pour passer un appel. La communication par la voix reste très importante dans une entreprise. Les informations ou les requêtes sont claires, précises et rapidement étudiées. Malgré l’éloignement géographique la majorité des personnes interrogées ne mettent pas de coté leur téléphone. Le « contact » direct par la voix est la base d’une relation de confiance et d’efficacité entre deux interlocuteurs.

Cependant il a été remarqué que les appels téléphoniques sont passés principalement si l’appelant ou l’appelé dispose d’un certain confort ou plutôt si l’environnement est adapté pour passer un appel. Il est vrai que dans un environnement ouvert et bruyant ou dans les lieux publics comme les transports en commun, environ trois quarts des appels sont refusés ou reconduits. Dans un bureau fermé avec toutes les informations nécessaires à porté de main ou dans la voiture (avec bien sur une oreillette) l’interlocuteur dispose d’un certain confort et devient apte à passer un appel en toute sérénité.

Pour un confort optimal, les appels peuvent être effectués depuis des casques téléphonique. Ces appareils favorisent la qualité des appels émis avec par exemple une réduction de bruits ambiants. On observe également une productivité améliorée de l’utilisateur puisqu’il peut accomplir d’autres tâches en même temps: rechercher des informations sur ordinateur par exemple.

De ce fait, huit appels sur dix sont passés dans des environnements dits « confortables » et neuf répondants sur dix rejettent plus d’un appel par semaine car ils se trouvent dans des situations dites « inconfortables ».

Pour conclure cette enquête, la communication par la voix reste dominante dans la mesure ou l’environnement de travail est propice à la concentration.

D’après une étude réalisée par Plantronics et Aastra