Aujourd’hui, 40 millions de travailleurs sont quotidiennement exposés à des bruits nocifs sur leur lieu de travail ; 13 millions d’entre eux souffrent de troubles de l’audition, malgré les réglementations déjà en vigueur. Les bruits nocifs font partie des 3 principaux dangers pour la santé au travail, après les problèmes respiratoires et les chutes.

En effet, une exposition à long terme à un bruit égal ou supérieur à 85 dBA peut endommager l’audition et provoquer des acouphènes. Les bruits sont tout autour de nous et même les bruits de notre quotidien peuvent devenir nocifs au fil du temps !  Il est important de mesurer l’intensité de notre exposition au bruit et de pouvoir identifier ceux qui sont dangereux ou peuvent le devenir.

Un bruit est caractérisé par sa fréquence, qu’elle soit grave ou aiguë, et son intensité. Le bruit devient dangereux pour la santé lorsque ces facteurs deviennent trop élevés. Ce risque dépend également d’autres indicateurs :

  • La durée d’exposition au bruit
  • La distance du travailleur par rapport à la source du bruit
  • Le type de bruit (fréquence et intensité)
  • La sensibilité du travailleur au bruit

Intensité du bruit

Depuis 2016, le risque des bruits au travail est officiellement reconnu comme un danger pour la santé de nature irréversible par la législation européenne (No.2016/4255) afférente aux EPI (équipements de protection individuels).

Grâce à cette reconnaissance, la protection auditive des travailleurs prend de plus en plus d’importance au même titre que la protection anti-chutes et la protection respiratoire.

La réglementation mise en place au niveau européen entrera totalement en vigueur en mars 2019. La période de mars 2016 à mars 2017, est une période de transition où les produits encore conformes à l’ancienne législation peuvent être commercialisés. Durant cette période, les organismes notifiés ont le pouvoir de certifier les produits en fonction de la nouvelle réglementation EPI. Il sera également possible d’appliquer le nouveau marquage CE aux nouveaux produits à commercialiser.

En mars 2019, la nouvelle réglementation européenne afférente aux EPI entrera en vigueur. A partir de ce moment là, la nouvelle réglementation devra être appliquée par tous les pays membres de l’Union Européenne. Tous les nouveaux produits commercialisés sur le marché devront être conformes à la nouvelle réglementation.

La nouvelle réglementation européenne afférente aux EPI vous concerne tous :

En tant que fournisseur :

Vous devrez vous assurer de la conformité des produits de protection que vous commercialiserez. Chaque fabricant sera soumis à des procédures de contrôle qualité plus rigoureuses. Le nouveau marquage CE devra figurer sur tous les emballages et produits à commercialiser.

En tant que responsable de la sécurité de votre entreprise :

Vous devrez veiller à acheter seulement des produits de protection auditive conformes à la nouvelle législation européenne EPI (plus particulièrement à partir de mars 2019). Il sera toujours nécessaire d’appliquer les normes de sélection des équipements de protection auditive en fonction du niveau d’atténuation nécessaire, selon les exigences de la Directive 89/656/CEE.

En tant qu’utilisateur de protections auditives :

Vous devrez vous assurer que votre protection auditive est adaptée à votre situation de travail. Vous aurez la possibilité de demander à tester votre seuil d’atténuation personnel au bruit (PAR). Le numéro obtenu grâce à ce test vous permettra de savoir exactement quel équipement de protection auditive sera le plus adapté à votre situation de travail.

Infos

Une fois le degré d’atténuation sonore nécessaire à votre environnement de travail trouvé, n’hésitez plus !

Consultez notre guide des casques antibruit afin de trouver celui qui sera le plus adapté à vos besoins.